Virée du samedi

Un beau samedi s’annonçait sur la ville. On s’est dit pourquoi ne pas en sortir un peu. Fin septembre, beau soleil. Peut-être, s’est-on dit, que c’est le dernier beau week-end avant longtemps? On ne sait jamais dans ce pays! En fait, comme je n’ai pas tellement vécu d’automne ailleurs qu’au Québec, Canada dans ma courte vie, alors ma phrase précédente est plutôt vide de sens mais quand même, fallait que je le dise parce que la prochaine saison après celle-ci est généralement pour moi, pas très intéressante. Comme nous n’en sommes pas encore là, profitons donc de cet instant présent. J

À la conquête de l’ouest

À l’occasion, il nous arrive d’effectuer ce parcours en famille parce qu’il nous permet un peu de rêver et à la fois de profiter du moment. On y fait des rencontres souvent, on y trouve des trucs pas toujours utiles mais toujours essentiels au moment où ils nous tombent sous la main et j’ai nommé le « Finnegan’s Market » à Hudson à l’ouest de l’ouest de l’Ile de Montréal. J’ai bien écrit l’ouest de l’ouest parce que ce n’est pas nécessairement à côté. Ça vaut par contre le détour.

De bon matin, après une couple de latte – ce n’était peut-être plus le matin tellement dans le fond – nous sommes partis à bord du véhicule familial sur la 40 en direction de l’ouest. Étrangement, le flot du trafic était très intéressant. Aucun problème sur le Métropolitain. Presque fluide entre les deux 15! La journée s’annonçait des plus agréables. Un peu de cônes oranges dans le coin de Kirkland mais très vite passés. Ça sentait la chance à plein nez et je voyais déjà les numéros gagnants sur mon billet de ce soir. Sauf que je n’avais pas de billet encore! Pas grave, rien pour gâcher le moment. Quelle sortie fallait prendre donc? On se pose la question à chaque fois qu’on y va! Oh Alzheimer, toi qui me guette… on a pris la 21, mais c’était la 17, rien de trop grave. Pour ceux que ça intéresse, ils ont refait le pavage sur la route qui mène de la 40 jusque vers la « Main » de Hudson. Il doit y avoir des élections dans l’air.

Justement, ladite « Main » est assez fascinante par les propriétés qu’on y rencontre, toutes alignées à différents intervalles le long de la rivière des Outaouais. C’est un peu magique! Ça y est, nous y sommes! Une entrée en gravelle avec encore quelques trous de boues çà et là nous accueille. Ça foisonne déjà de curieux à la recherche DU trésor! Un des aspects typiques de la place est certainement le stationnement gazonné. L’autre aspect à noter là-bas est la langue utilisée : l’anglais généralement. Marilou étant présentement en anglais intensif était très heureuse de me parler… en français! J Sérieusement, je crois qu’elle s’y habitue tranquillement. On est loin de la « soupe aux lièvres », mais je crois qu’il y a de l’espoir.

Nous nous sommes donc incrusté dans la marée humaine – parce que je dois avouer qu’il y avait pas mal de monde au pouce carré – qui se faisait tranquillement bruler au soleil en flânant devant les étals des marchands, présents en très grand nombre. Nous avons trouvé notre compte. Chantal, avec quelques cadres qu’elle a déjà rénové dans sa tête, une couple de cossins en verre qu’on appelle isolateurs de fils électriques qu’on voyait dans le haut des poteaux dans le temps, deux assiettes vintage bleues, des bobines de fil en bois, des napperons de dentelle, un beau bouquet de tournesols, des vrais! Dans nos rénos récentes, il y a un plan pour remplir un long mur de cadres avec des trucs intéressants. Pour ma part, j’ai trouvé deux affiches. Des pages de journaux, une de 1937 et l’autre de 1958, qui consiste en une première page du Montréal Matin qui titre un troisième titre de champions du monde de suite pour les Canadiens! Avec des beaux portraits de certains jeunes joueurs, dont un certain Jean Béliveau ou l’autre, Maurice Richard, genre!

photofinnegan

La traversée des eaux

Après un certain temps de cuisson, nous avons décidé que la route pouvait se poursuivre ailleurs. Un quick lunch au snack local et on s’enlignait pour la traversée vers Oka. C’est la première fois que ça nous arrive, par zemple. Ça a pris trois traversiers avant qu’on ne puisse y monter. Il y avait foule … encore. On dirait que tout le monde avait eu la même idée que nous autres. Gang de copieurs! Bof! Il faisait beau et les filles ont pris des photos. Le bonheur, quoi!

attente

La traversée n’est pas très longue! Dix minutes? Pas beaucoup plus… Les mini iPads se sont fait allé à souhait! Les clichés se sont succédé à un rythme infernal. Le fameux « King of the world » y est même passé, mais avec une fille comme king! J Comme on dit : telle mère, telle fille! La jeune est rendue qu’elle en prend autant que sa mère! Je la trouve pas pire, pentoute. Au niveau de la qualité, ça s’en vient avec une vitesse grand V. Je pense qu’elle a un très bon professeur.  À la sortie, full trafic au centre-ville d’Oka avec à la sortie de l’église un beau gros mariage avec la belle robe pis toute pis toute!

traversier

Le plan était d’arrêter au « Magasin de l’abbaye » pour se procurer un certain nécessaire pour le souper du samedi. Euh… savez quoi? Je pense que tout le monde qui était à Finnegan et qui nous ont suivis sur le traversier vont aussi déguster de bons fromages ce soir. On se pilait sur les pieds!

Évidemment, ils m’ont tous suivis sur la 640 et on a pogné un méchant bouchon sur la route de retour. Je dirais qu’on a perdu environ une bonne demi-heure de Deux-Montagnes à St‑Eustache. La sortie du marché aux puces, probablement conjugué avec la fin de la journée aux pommes, genre! Une belle congestion à St-Eustache un samedi après-midi, y a rien de tel!

Vous savez, l’expression : Home Sweet Home! Ben, c’est ce que l’on s’est dit en entrant dans la demeure. Une bien belle virée, mais on est aussi très bien à la maison.

Je vous laisse là, faut que j’aille ouvrir la bouteille qui accompagnera les fromages et pâtés!

Ma blonde dit de signer « Alain, la mémère »… je ne comprends vraiment pas pourquoi!

A

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s