Une bonne bouffe de chez le Boucanier

Hier matin, on devait se faire une lasagne avec porc haché, courge et tout le tralala mais en surfant sur Facebook, mon ami que je ne connais pas beaucoup du Boucanier est venu attirer mon attention en me montrant du magret de canard fumé et autres trucs du genre. On avait plus le choix! Le défi principal du fait d’aller se chercher des trucs fumés est que la boutique du Boucanier est situé sur le Plateau. Vous savez, le Plateau! La place où le maire a l’air de se faire un malin plaisir à fermer des rues, à en changer de sens unique, bref à s’organiser pour que les conducteurs se cassent assez la tête pour ne plus avoir le goût de retourner sur ledit Plateau. En fait, ma résolution est prise depuis longtemps à ce sujet. Autant que possible, j’évite le coin.

C’est assez simple, s’il ne veut pas voir mon char déambuler dans ses rues, malheureusement, les commerçants ne verront pas mon argent dans leurs tiroirs-caisses. Je crois que le monsieur « environnementeux » pense que les commerces peuvent survivre avec seulement les gens qui habitent le secteur… à pied. C’est son droit! Je ne savais pas trop ce que les commerçants en pensaient jusqu’à hier matin en arrivant au Boucanier, qui m’avait aussi dit, via Facebook, que la rue Père-Marquette, à la hauteur de son commerce, entre Mont-Royal et Latreille était maintenant devenue sens unique sud-nord. Un détail. Quand on le sait, c’est pas pire mais sinon, on peut tourner longtemps avant d’atteindre son but. Les environnementalistes me diront surement : prends l’autobus, c’est plus simple ! Mais bon… si je prends l’autobus, je n’irai pas jusque-là, point.

À l’occasion, je mets mes principes de côté pour un bon snack et c’est ce que nous avons en nous rendant sur place. Le comptoir regorgeait de victuailles fumées. Ça sentait le fumé, avant même de pousser la porte pour y pénétrer. Le monsieur, dont je ne connais le nom d’ailleurs, nous a regardé avec son plus beau sourire, et ce, même s’il était déjà en discussion avec une autre cliente. Pas facile de se rendre chez vous, que je lui ai dit au premier abord. Il le savait tellement! Il n’a pas le choix. Il doit vivre avec les règlements municipaux. Il n’est finalement qu’un pauvre payeur de taxes comme tout le monde au bout du compte. Il m’a raconté que quand il a fait son étude de marché pour s’établir là-bas, ça lui disait que 3000 véhicules déambulaient en face de son commerce à tous les jours. C’était rentable. La rue vient d’être changée de sens, seulement pour ce tronçon. Il en passe maintenant à peine 20… Le gars a décidé de Facebooker en masse, il n’a pas le choix. Il m’a dit qu’il vérifiait ses options pour peut-être déménager éventuellement. Pas le choix.

Le snack était tout simplement exquis, truite fumée, magret de canard, fumé aussi avec une couple de fromages, des fruits pour les dames à la table et un bon vino, l’affaire était ketchup!

Boucanier Menu Saveur
4475 Rue Marquette
Montréal, QC H2J 3X9

boucanier

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s