Quelques bons endroits aussi visités

Chinatown, Nola, Little Italy et le Greenwich Village

C’est par un matin assez pluvieux que nous avons arpenté les rues de ces quartiers. Dans le Chinatown, on peut retrouver tellement de trésors. Dépaysement garanti. Nous marchons tranquillement en tentant de déchiffrer les différentes affiches de ces commerces. Elles ne sont pas systématiquement traduites en anglais. Les lois sur l’affichage à NYC diffèrent quelque peu des nôtres. Épiceries, restos, salons de coiffure, magasins de souvenirs et différentes banques sont le lot des locataires de ce quartier. Mlle M y a trouvé des souvenirs pour ses amies au collège. Bonne nouvelle!

chinatown

Chantal avait aussi une adresse pour des dumplings qu’on ne voulait surtout pas manquer. Je dirais qu’on a bien fait de ne pas le manquer. Ce n’est pas vraiment un resto 5 étoiles, mais les dumplings étaient simplement succulents. Et à 10 dumplings pour 3$, on serait fou de s’en passer. J’ai aussi eu une conversation avec la madame qui demeurera probablement gravé dans nos mémoires pour très longtemps. Ça m’a même rappelé un peu mon travail par bout. Faut savoir qu’à notre entrée dans le commerce, les deux personnes présentes, le cuistot et la serveuse ont comme cessé leur conversation. Ce n’était ni en français, ni en anglais. Ça venait définitivement de l’orient quelque part, mais où exactement, je ne saurais le dire exactement. Il s’agissait de passer la commande uniquement mais je n’ai pas pu m’empêcher d’essayer de jaser un peu. Je sais maintenant qu’elle ne parle pas beaucoup anglais, pas du tout le français, un peu l’espagnol qu’elle a tenté de me faire croire et pleins d’autres trucs de son coin de pays. Ah oui! Il n’y a supposément pas de toilette sur place! Comme vous pourrez aussi le constater sur la photo, nous avons réussi à remplir la place juste par notre présence. En gros, tu ne vas pas là pour un 5 services, mais sachez que les dumplings sont sublimes. Le nom de la place est East Dumpling et on retrouve ce trésor au 46, Eldridge street. En continuant notre promenade, nous sommes aussi passé en face du fameux « Peking Duck Restaurant » dont je n’ai malheureusement pas noté l’adresse, mais les souvenirs que j’en ai sont remontés dans ma mémoire à la vitesse de l’éclair lorsque nous y sommes passés. Le canard laqué est bon, rare!

dumplings

Tout à coup, nous étions dans « Little Italy » et je ne m’en étais même pas rendu compte. Un peu la beauté de la chose que de se promener dans NYC. En deux pas, on change de pays, de continent même. Surtout des restos que nous avons croisé sur notre chemin, ok, un peu de magasins de souvenirs, je l’admets. À un certain moment, on aurait pu se croire au siècle dernier en plein cœur d’un quartier de la mafia. Tellement vrai que Mlle M m’a même demandé si la mafia existait encore et le tout a déboulé sur une tonne de questions sur le sujet auxquelles je me suis empressé de tenter de répondre. Un père se doit de répondre aux nombreuses questions d’une ado lorsqu’elles surviennent parce que sinon, elle pourrait trouver ses réponses n’importe où ailleurs telles que sur Google ou autres sources douteuses du genre.

donatello

Sur notre parcours, on y rencontre plusieurs grands noms, immortalisés sur les murs par des œuvres d’artisans locaux. Le Street Art est est aussi très présent par là-bas et comme on l’apprécie tout naturellement dans la famille, ça ne fait agrémenter le voyage.

AudreyHepburn

Washington Square Park

Quand on passe à New York, un beau coin à voir est très certainement le Washington Square Park et le coin qui l’entoure dans Greenwich Village Dans le parc, en plus du fameux monument, on peut y voir des promeneurs de chiens qui font faire des trucs savants aux êtres à quatre pattes qui trainent aux bouts de ses nombreuses laisses. Des pigeons, beaucoup de pigeons, que je soupçonne de nous berner quant à leur intelligence après avoir vu le plus beau des ballets aériens que je n’avais jamais vus auparavant. Alentour du parc, vous pouvez imaginer qu’il y a plusieurs adresses où l’on peut bouffer un peu.  Nous en avons visité deux lors de notre passage.

La dernière tendance culinaire à New-York est probablement DO cookie dough confections qui est situé au 550, LaGuardia Place. De la pâte à biscuits non cuites en plusieurs saveurs et variétés qu’on peut manger comme cela dans un bol, sur un cornet ou accompagné de crème glacée. Il ne fallait pas manquer cela.

Au moment d’entrer dans le commerce, une gentille dame qui se les gelait nous a doucement intercepté en nous mentionnant que pour entrer dans ledit commerce, on devait faire la file. File qu’on n’avait pas pu voir puisqu’elle mouvait tranquillement… de l’autre côté de la rue. En bon consommateur que je suis, j’ai demandé combien de temps ça ne prendrait pas pour arriver au magasin et elle m’a répondu, tout aussi gentiment, une vingtaine de minutes. Mlle M voulait tellement y goûter que nous avons traversé la rue pour aller s’installer dans la file d’attente. À un certain moment dans la file, un « dude » qui avait probablement égaré son « skateboard » s’est approché et nous a remis un genre de coupon, mais rond, à présenter à l’entrée plus tard pour entrer. Le commerce n’étant pas très vaste, leur système était bon dans le fond. Ils faisaient entrer les gens par groupe de dix, je dirais. Nous y avons finalement accédé environ 30 minutes plus tard. Le monde était fou. Tout excité, comme des enfants. Chantal nous a trouvé des places assises. J’étais impressionné parce que je ne l’espérais pas vraiment. Je suis allé commander, en compagnie de Mlle M. Comme un comptoir de crème glacée, mais de pâte à biscuits. Beaucoup de saveurs et couleurs avec des noms tout aussi originaux que les mélanges peuvent l’être. Évidemment, j’en ai trop pris. On en a même ramené. On a quand même pris quelques instants pour déguster dans le chaos de la place… C’était franchement bon!

cookiedo

Pendant qu’on était dans la place, on voulait aussi en profiter pour se ramener un ptit quelque chose pour le souper à l’hôtel. Et dans le coin, Chantal avait « spotté » un truc de Poke Bowl. On aime déjà les Pokes de Montréal, mais on voulait aussi tester ceux de NYC.

Celui qu’on a essayé est le PokeeNY, qui est situé au 121, west 3rd St. à Greenwich village. Le Poke était très bon, mais nous avons trouvé que les assortiments de légumes, par exemple, étaient déficients. Il en manquait un peu. Nous sommes peut-être mal gâtés avec les délices que l’on possède déjà ici à Montréal, mais je tenais à le mentionner. Pendant que j’y suis, ma blonde a trouvé que la caissière avait plus des allures de « 10 roues » qu’autre chose! Un détail, mais vaut mieux savoir que les sympathiques individus qu’on côtoie ici dans ces établissements n’y sont peut-être pas toujours là-bas. Autre détail à noter : on ne peut payer comptant là-bas, donc prévoir du plastique si vous y passez. Les pokes étaient toutefois excellents.

Un lieu que nous avons volontairement omis de visiter, mais qui vaut vraiment la peine ailleurs qu’en hiver est probablement le HighLine. Il s’agit d’une ancienne ligne ferroviaire surélevée agrémentée de verdures et de toutes sortes d’autres trucs agréables. Il fait bon y marcher et on en oublie presque que nous sommes à New York quand on s’y promène. C’est situé plus près de la rive ouest de l’ile dans Chelsea. On peut y accéder par plusieurs places, mais en passant par le Chelsea Market c’est assez simple et aussi agréable de s’y prendre un ptit « picnic » pour la randonnée.

pokee

Demain, on vous réserve les détails de nos coups de cœur à Brooklyn.

Chantal & Alain

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s