Brooklyn

Brooklyn est devenu avec le temps tout à fait charmant. Il y a à peine quelques années de cela, c’était une destination encore douteuse, « pas vraiment safe ». Le vieillot ou communément appelé « vintage » est devenu à la mode et les « us et coutumes » se sont adaptés, comme ailleurs, d’ailleurs. On parlait de chez Roberta’s dans un précédent article comme étant dans un quartier tout à fait miteux. N’ayons pas peur des mots. Le quartier est demeuré le même dans le fond, mais les habitudes et surtout la mode ont évolué et ça fait qu’aujourd’hui, c’est agréable d’y passer, d’y dépenser.

Roberta

Quand on parle d’évolution dans la pensée publique, on doit inclure la démocratisation du « Street Art ». On est maintenant loin des simples graffitis – si beaux pouvaient-ils être – des œuvres d’art dont on peut profiter maintenant sur tant de murs partout dans le monde. J’improvise en écrivant « partout dans le monde » puisque je n’ai pas beaucoup voyagé, mais j’imagine facilement que cet art nouveau puisse si bien se déplacer d’un continent à l’autre.

streetArt3

Bushwick Collective

À Brooklyn, dans Williamsburg, le Bushwick Collective a entrepris de revigorer le coin il y a quelques temps déjà. Nous avons pu constater de visu que l’œuvre prend de l’ampleur positivement. Tous les murs – autrefois d’un gris tellement gris – étaient maintenant beaucoup plus gais, plus vivants. Lors de notre passage, nous avons entendu des Ho! et des Ha! de surprise et de bonheur dans quelques langues, dont le français. C’était très beau à voir et à entendre. De tous les genres, de tous les styles et dans toutes sortes de couleurs qui nous ont fait oublié la pluie qui sévissait à ce moment.

streetArt4 (2)

On peut retrouver le Bushwick Collective et visualiser différentes de leurs œuvres sur Facebook : https://www.facebook.com/TheBushwickCollective/?fref=ts

Bedford Street

Par ailleurs, en se promenant à Brooklyn, nous avions un projet particulier un peu cache en tête. Nous cherchions des portes de fées. Oui oui, des portes de fées. À ce qu’on dit, les fées sont toujours présentes – si ce n’est pas dans le réel, c’est dans nos rêves – bref, on a tous besoin de bonheurs quels qu’ils soient. On a donc cherché, surtout des portes de fées, parmi toutes les charmantes vitrines sur et alentour de Bedford Street. Ça devait même être assez comique de nous voir chercher ainsi.

Comme on manquait de temps, nous allions abandonner l’idée d’en trouver. J’avais déjà « puncher » l’adresse de la maison dans le GPS, on s’en allait et tout à coup, Chantal s’est écrié : « J’en ai vu une! » J’ai tout arrêté, presque violemment, mais sans heurt toutefois. La magie venait d’opérer et une porte de fée était là sous nos yeux, ébahis et remplis de joie. Trois enfants qui, dans la joie et le bonheur, prenaient des photos et sautaient de joie. Ai-je mentionné le mot joie?

portedefee (2)

Là-bas, le buzz s’appelle #fairydoorNYC… Et si on importait l’idée? Je vois bien l’idée du #portedeféeMTL ou pourquoi pas #portedeféeQC grandir chez nous.

Chantal & Alain

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s